Aller au contenu
Accueil » Le joyeux blog : » Composter ses déchets au jardin

Composter ses déchets au jardin

Que vous habitiez en ville, à la campagne, dans une maison avec jardin ou dans un studio de 30m², vous pouvez composter vos déchets de cuisine !
J’entends souvent des personnes me dire ” Si j’avais un jardin, je composterais oui bien entendu ! “. De prime abord, il peut paraître plus facile de composter ses restes de cuisine lorsque l’on possède un bout de terrain. Pourtant, il est tout aussi facile de composter ses déchets organiques en appartement, ces méthodes sont juste moins connues.
Dans cet article, je vous réunis des techniques pour savoir comment composter en extérieur. Un second article détaille les méthodes pour composter ses déchets en appartement, sans accès à la terre, vous pouvez le retrouver directement ici : Comment composter ses déchets en appartement ?
Bonne lecture !

Composter, qu’est-ce que c’est ?

Le terme “composter” est défini comme “améliorer une terre avec du compost”. On parle aussi d’amender une terre, le but est de l’enrichir.
C’est aussi “Faire valider un titre de transport par oblitération, par timbre, perforation, impression, ou par codage magnétique” et là on ne peut que penser à Gainsbourg et son poinçonneur des Lilas ( “J’fais des trous des p’tits trous encore des p’tits trous”).
On s’égare, revenons à nos épluchures et à notre compostage en extérieur :

2 techniques de compostage en extérieur :

Compostage en tas :

Le compostage en tas consiste à créer un tas à même la terre et à superposer des couches successives de matière verte, riche en azote et de matière brune, riche en carbone.
La matière verte comprend les éléments humides comme les épluchures, la tonte de gazon fraîchement coupée…
La matière brune comprend les éléments secs comme les branchages, le carton de déménagement, les boîtes d’œufs, le reste de tonte ayant séché plusieurs semaines…
Cette technique du compost en tas est particulièrement adapté aux grands jardins produisant de nombreux déchets verts.

A utiliser : pour les grands jardins de + de 1000m2.

Avantages : permet de valoriser une grande quantité de matière organique.
Inconvénients : nécessite de la surveillance, de la technique et de l’entretien.

Compostage en bac :

Le compostage en bac consiste à gérer son compost dans un contenant. Le compostage s’effectue en superposant des couches successives de matière verte et de matière brune, de la même façon que pour le compost en tas.
Préconisé pour les jardins petits et moyens, il requiert une surveillance régulière pour éviter tout risque d’excès de sécheresse ou d’humidité. Comptez 3 à 6 mois pour récolter le compost.

A utiliser en : jardin, extérieur.

Avantages  : permet de valoriser les matières organiques issues de l’entretien d’un jardin
Inconvénients : nécessite un peu de surveillance pour l’équilibre de l’écosystème, des aliments sont à éviter en grande quantité : viande, poisson, produits laitiers, oignons, agrumes.


Vous pouvez retrouver en images le compostage en bac sur la chaîne Youtube de Le potager d’Olivier via ce lien.

Comment choisir votre technique pour composter ?

Pour bien choisir votre manière de composter en extérieur, faites le point sur :
– votre quantité de “déchets” à composter
– le temps et l’énergie que vous souhaitez y consacrer : le compost en tas demande plus de rigueur que le compost en bac.

Et comment composter si on n’a pas de jardin ? Dans un prochain article, je vous partagerai les techniques pour composter sans accès à la terre, en appartement et en ville notamment.


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager autour de vous !

Pour être tenu.e informé.e des prochains articles et ne rien louper, inscrivez-vous à la newsletter :

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour améliorer votre expérience de navigation, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l`utilisation de ces derniers.