Aller au contenu
Accueil » Le joyeux blog : » Que faire de son compost lorsque l’on vit en appartement ?

Que faire de son compost lorsque l’on vit en appartement ?

que faire de son compost

Le ‘compost’ c’est l’or noir des jardiniers : très riche en nutriments, le compost et le le lombricompost sont de super engrais naturels (et gratuits !) qui enrichissent la terre et apportent leurs bienfaits aux plantes et aux fruits et légumes du potager.
Son utilisation coule de source lorsque l’on a la chance d’avoir un jardin ou des plantes dans l’appartement, mais que faire du compost produit par un lombricomposteur si on ne possède ni balcon, ni plante verte ?

Petit tour d’horizon des possibilités qu’offre cet engrais de choc.

Quand récolter :

Au bout de combien de temps vos épluchures se transforment-elles en compost ?

Comptez 3 mois en moyenne dans un lombricomposteur et 6 à 9 mois dans un composteur en bac. La durée peut varier selon les conditions de l’environnement de votre composteur et les matières que vous y apportez (matières vertes, matières brunes…). Le mieux est d’observer 🙂

Comment savoir si votre compost est prêt à être récolter ?

3 indices pour distinguer un compost mature :

✨ Le compost est prêt lorsque les éléments qui le composent ne sont plus identifiables : à l’oeil nu, vous ne pouvez plus distinguer votre épluchure de banane ou les fanes de radis. C’est un très bon signe que votre compost est mature !
✨ Le compost a une couleur brune et s’en dégage une odeur de sous-bois,
✨ Les vers sont peu nombreux dans cette partie de votre lombricomposteur : en effet les vers s’activent là où il y a de la nourriture pour eux, si ils n’y a plus rien à manger (et décomposer), ils changent de crémerie.

Comment récolter :

Pour récolter le compost dans votre lombricompost, munissez-vous de gants de jardinage.

Le but va être de séparer les vers Eisenia du compost : vous pourrez ainsi remettre les vers dans votre composteur et utiliser votre compost pour vos plantes. Pour récolter, c’est simple, on utilise une caractéristique des vers : ils détestent la lumière.

Méthode 1 : faire des petits tas.
Prenez vos gants et étalez sur une table ou le sol un morceau de carton. Faites des petits tas de votre compost sur le carton. Attendez quelques minutes. Comme les vers n’aiment pas la lumière, ils vont venir se réfugier au fond du tas. Vous n’aurez qu’à retourner chaque tas pour les récupérer.

Méthode 2 : exposer le compost à la lumière.
Ouvrez le couvercle de votre lombricompost. Les vers vont venir se réfugier au fond. Vous pourrez alors récolter votre compost très facilement.

Remettez ensuite les vers Eisenia dans votre lombricomposteur.

Une image vaut mille mots 🙂 :

Utiliser le compost :

🌱 Le compost est un élément très concentré et riche, mélangez -le à de la terre ou du terreau pour le répartir et évitez qu’il ne touche directement les plantes

🌱 Pour vos semis, faites un mix : terreau + un peu de compost + un peu de marc de café

🌱 Pour vos plantes et vos légumes en pots, vous pouvez utilisez votre compost en surface (sans l’enfouir) : répartissez du compost autour des plantes en couche de 3 cm.

💡 Nul besoin d’en mettre trop souvent, le compost est un engrais naturel riche en nutriments. 😏

🌱 Si vous avez la chance d’avoir un jardin : répartissez le autour des arbres, arbustes, fruitiers et autour des plants du potager sur une couche de 3 cm. En général, cela s’effectue en automne ou en hiver.

Retrouvez plus d’informations sur notre article Comment utiliser son compost au potager

Le compost sans jardin ni jardinière :

Vous n’avez ni jardin ni plante d’intérieur ? Pas de panique, voici plusieurs idées pour trouver une destination à cet engrais de choc :

🌿 offrez le, donnez le, troquer le : vous avez une plante au bureau ? Une voisine qui fait pousser des poivrons ?
Si vous n’en avez pas directement l’utilité, mettez votre compost dans un pot hermétique et faites un heureux ou une heureuse autour de vous. Vous pouvez même poster une annonce sur internet pour trouver preneur.

👋 Enregistrez vous sur la carte interactive ShareWaste : qui met en relation détenteurs et amateurs de compost. L’outil est en anglais et encore assez peu utilisé en France mais mérite d’être connu : https://sharewaste.com.

🌿 Utilisez un principe de la permaculture : observez ce que vous avez à portée de main et utilisez le : votre entourage, un espace vert à proximité ou un jardin partagé peuvent être des amateurs potentiels de compost !

💡 Le conserver : Si vous n’utilisez pas le compost dans l’immédiat, vous pouvez le conserver dans un pot hermétique à température ambiante jusqu’à 6 mois. A savoir que plus rapidement vous l’utiliserez, plus riche en nutriments il sera !

Aussi, le mettre en pot permet de le transportez facilement. Vous pourrez aller partout avec votre compost sous le bras. 😎 (#jamaissansmoncompost).



Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager autour de vous !

Pour être tenu.e informé.e des prochains articles et ne rien louper, inscrivez-vous à la newsletter :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour améliorer votre expérience de navigation, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l`utilisation de ces derniers.