Aller au contenu
Accueil » Le joyeux blog : » Comment utiliser son compost au potager ?

Comment utiliser son compost au potager ?

Utiliser son compost au potager
8 semis et plants qui aiment l’amendement en compost

Cultiver ses propres fruits et légumes est un bon moyen pour se reconnecter à la nature. Particulièrement lorsque l’on vit en ville.
Que ce soit pour le plaisir de se détendre en jardinant ou gagner en autonomie en cultivant et consommant ses propres fruits et légumes. Pour beaucoup d’entre nous les derniers évènements nous ont poussés à revenir à ce plaisir simple.

Comment utiliser au mieux son compost pour cultiver et faire pousser ses fruits et légumes ? A quels plants cela profite le plus et pourquoi ? C’est ce que je vais vous partager à travers cet article.

Le compost, cet amendement formidable

Le compost est appelé l’or noir des jardiniers et il mérite bien son nom. C’est un formidable amendement pour les plantes et pour faire pousser ses fruits et légumes au potager, au jardin ou dans des jardinières sur un balcon. Le compost vient structurer le sol et bonifie le sol : il ouvre les sols lourds, donne du corps aux sols légers, apporte des nutriments au sol et par ricochet, favorise la croissance des plantes et des végétaux. Bref, il a tout pour plaire !

Le lombricompost issu de la digestion des vers de terre dans un lombricomposteur est un amendement encore plus surprenant. Il apporte plus de nutriments qu’un compost de jardin car il est plus concentré.

Pourquoi faire son propre compost maison ?

Lombricompost maison 💚

Générer son propre compost a plusieurs avantages :

  • 🌿 un produit naturel, sans produit chimique. Chose que j’ai découverte récemment : le compost du commerce est bourré de produits chimiques… Ces produits chimiques sont absorbés par le sol et par les plant(e)s, eux-mêmes consommés par la personne qui les a cultivés. A vous vous de voir ce que vous souhaitez ingérer !
  • ✨ un amendement ‘frais’ et pleins de nutriments ! Le lombricompost peut se conserver jusqu’à 6 mois dans un contenant hermétique. Plus vous l’utilisez rapidement, plus il est concentré en nutriments. Toujours mieux qu’un produit du commerce dont vous ne connaissez pas les conditions de stockage et de transport.
  • 🧐 connaitre la composition du compost : vous savez quelles matières a été placées dans le composteur ou le lombricomposteur. Vous mangez bio ? Le compost sera bio !
  • 🎀 cerise sur le gâteau : le compost maison est gratuit !

Quand utiliser le compost ?

Comment reconnaître un compost ou un lombricompost mûr et prêt à être utilisé ?

3 indices pour reconnaître un compost ou un lombicompost prêt à l’emploi :

🌱 👀 COULEUR : la matière a pris une belle couleur sombre,

🌱 👃 ODEUR : la matière sent une odeur de sous bois 🍃,

🌱🖑 TEXTURE : une structure légère et homogène. La description de la texture idéale que l’on retrouve souvent dans les ouvrages est je cite “la texture d’une éponge mouillée que l’on essore et d’où un mince filet d’eau s’échappe”. Ne vous inquiétez pas si vous débutez, avec le temps, vous reconnaîtrez la bonne texture.

💡 Et l’indice qui ne trompe pas : les éléments qui le composent ne sont plus identifiables. On ne distingue plus la peau de banane de la fane de carotte, le tout est devenu une matière homogène.

Où utiliser le compost ?

Le compost peut s’utiliser pour cultiver des semis, rempoter une plante et aussi pour favoriser le développement des plants de fruits et légumes au potager.

Cultures des villes, cultures des champs :

Tous les plants du potager ne sont pas fan du compost mais certains en sont très friands ! Il est particulièrement judicieux de l’utiliser pour faire pousser ses tomates, ses fraises, courges, aubergines, poivrons, salades, courgettes et le maïs.

Pas de limite pour le compost ! La plupart de ces cultures s’adaptent sur un balcon, en ville, à la campagne, en jardin ou en appartement, le compost trouve une finalité partout.

Pour l’anecdote, il est courant de voir les graines de tomates et de courges pousser directement au sein du lombricomposteur. Preuve que ces graines adorent le compost ! 🧡

Comment utiliser le compost ?

En paillage : le compost s’étend directement sur le sol ou sur la terre de la jardinière. Nul besoin de l’enfouir !
Pour les semis : les semis de tomates et de courges apprécient particulièrement le compost !
En rempotage : terreau + 20% de compost ou une recette : 1/3 terreau, 1/3 sable, 1/3 compost.

Vous n’avez pas de plantes ? Offrez-le autour de vous, vous ferez des heureux : un.e voisin.e, la famille, les ami.e.s, observez qui jardine dans votre entourage et pourra profiter de cet ” or noir ” ! Les jardins partagés aussi apprécient ce don et cela permet de rencontrer de créer de nouveaux liens.


Cet article vous a été utile ? N’hésitez pas à laisser un commentaire et à le partager autour de vous !

Pour être tenu.e informé.e des prochains articles et ne rien louper, inscrivez-vous à la newsletter :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pour améliorer votre expérience de navigation, ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l`utilisation de ces derniers.